Écomusée Tracadièche

LES BASES SOCIALES DE LA
COOPERATIVE DE PECHEURS DE CARLETON,
1923-1966

Titre

LES BASES SOCIALES DE LA
COOPERATIVE DE PECHEURS DE CARLETON,
1923-1966

Description

Le mouvement cooperatif au Quebec ne se developpe vraiment de facon substantielle
qu'a partir du debut du XXe siecle. Deux vagues de cooperation se succedent: la premiere
marquee par un nombre important d'implantations entre 1900 et 1930 et la seconde
caracterisee par une ramification dans differents domaines d'activites entre 1930 et 1945.
Le present memoire s'interesse aux bases sociales de ce mouvement, plus particulierement
dans le domaine de la peche, a travers l'etude du membership d'une cooperative.
La cooperative de pecheurs choisie pour l'etude, celle de Carleton en Gaspesie, nait en
1923. Parce qu'elle n'a pas connu d'eclipse contrairement aux autres cooperatives de
pecheurs en Gaspesie lors de la crise economique des annees 1930, divers auteurs se sont
beaucoup interesses a sa longue histoire. Specialisee dans la peche au saumon, la
cooperative de Carleton met sur pied des 1924 une conserverie qui ne fonctionnera
cependant que quelques annees. En 1932, les Carletonnais beneficient de l'implantation
d'un entrepot frigorifique que Ton appellera plus communement le frigidaire. Les
decennies 1940 et 1950 sont marquees par l'expansion territoriale de la cooperative et le
debut de la diversification des ressources. Les annees 1960, 1970 et 1980 sont, quant a
elles, plus difficiles. Le saumon commence a manquer dans la Baie des Chaleurs et des lois
viennent restreindre Pactivite des pecheurs commerciaux de l'espece saumonee. La
cooperative fait faillite en 1989.
Suite a nos lectures, nous avons constate que certaines lacunes etaient apparentes en ce
qui a trait aux connaissances sur les bases sociales de la Cooperative de Pecheurs de
Carleton. En effet, ses membres ne semblent pas avoir fait l'objet d'etudes. Dans une
perspective plus large, peu d'auteurs se sont interesses aux bases sociales de la cooperation
au Quebec. C'est en vue d'elargir les connaissances sur le sujet que nous avons brosse un
portrait des membres de la cooperative de Carleton, en nous penchant sur quatre variables :
l'age, le lieu de residence, le metier et les liens familiaux.
Nous avions a notre disposition trois sources d'importance dont deux provenant du
Fonds d'archives de la Cooperative de Pecheurs de Carleton : les Proces-verbaux et les
listes de membres (1923, 1929, 1931 et 1966). S'ajoutent a cela les roles devaluation
(1941, 1947 et 1965-66-67) que nous a fournis la ville de Carleton ainsi que les Registres
de Bona Arsenault sur 1'ensemble des municipalites de la Baie des Chaleurs (une quinzaine
de paroisses). Ces derniers contiennent 1'ensemble des actes concernant les baptemes,
manages et sepultures d'une paroisse.
Nos principaux constats se presentent comme suit. D'abord, nous avons fait ressortir
un vieillissement du membership de la cooperative de Carleton au fil des annees. En ce qui
a trait au lieu de residence, nous constatons l'elargissement geographique des actions de la
cooperative sur une partie de la Baie des Chaleurs et ce, plus tot que ce qu'annoncaient nos
lectures. Nous avons remarque qu'une proportion non negligeable de membres exercent d'autres metiers que la peche, dont celui d'agriculteur pour plusieurs, et que par le fait
meme, le metier de pecheur en parait un d'appoint. Le dernier constat concerne les liens
familiaux. L'etude de cette donnee nous a permis d'analyser certaines modalites de la
transmission du membership, d'abord par la predominance de certaines families au sein de
la cooperative et ensuite, par la relation pere/fils.

Créateur

Julie Landry

Éditeur

UNIVERSITE DU QUEBEC A CHICOUTIMI

Date

2008

Droits

UNIVERSITE DU QUEBEC A CHICOUTIMI

Fichiers

Collection

Citer ce document

Julie Landry, “LES BASES SOCIALES DE LA COOPERATIVE DE PECHEURS DE CARLETON, 1923-1966,” Écomusée Tracadièche, consulté le 15 août 2020, https://ecomuseetracadieche.com/items/show/1468.

Document Viewer

Social Bookmarking